Centre Communal d’Action Sociale

CCAS
1 rue de la Madeleine – CS 40147 – 49500 Segré-en-Anjou-Bleu
Tél. : 02 41 92 52 87
ccas@segreenanjoubleu.fr
Horaires d’ouvertures : du lundi au jeudi : de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30
le vendredi : de 8h30 à 12h30 et de 13h45 à 17h00

Le CCAS anime une action générale de prévention et de développement social dans la Commune en lien avec les institutions publiques et privées. Il est de ce fait l’institution locale de l’action sociale par excellence. A ce titre, il développe différentes activités et missions légales ou facultatives, directement orientées vers les populations concernées habitant la Commune.

Le CCAS se mobilise dans les principaux champs suivants :

  • lutte contre l’exclusion (en particulier, aide alimentaire),
  • actions de prévention pour les personnes âgées, isolées et fragiles,
  • soutien au logement et à l’hébergement.

1 – ATTRIBUTION D’AIDES D’URGENCE

Il met en place un dispositif d’aide sociale facultative constituant souvent l’essentiel de la politique sociale de la Commune, en direction de la population touchée par la précarité et en risque d’exclusion sociale. Il est précisé que l’aide sociale facultative présente un caractère subsidiaire et qu’elle n’intervient que lorsque les dispositifs de droit commun ou d’aide légale ont été sollicités.
Il finance le fonctionnement de l’Association AIDE ALIMENTAIRE pour l’attribution de colis alimentaires dont la distribution a lieu tous les jeudis.
Des partenariats relationnels ont également été mis en place avec les antennes locales des RESTAURANTS DU CŒUR et du SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS, ainsi qu’avec LA HALTE DU CŒUR.

2 – POLITIQUE TARIFAIRE FAMILIALE

Il est le relais de la Commune pour la mise en œuvre de la Politique Tarifaire Familiale au niveau des services de :

  • restauration scolaire,
  • accueils périscolaires et péricentres,
  • accueils de loisirs extrascolaires.

Ainsi, ces trois services sont facturés aux familles en fonction de la tranche de Quotient Familial dans laquelle elles se situent.
Depuis la rentrée de Septembre 2018, une aide au transport scolaire vers les établissements du second degré de SEGRÉ basée également sur le niveau de Quotient Familial, est accordée aux familles habitant sur le territoire de SEGRÉ-EN-ANJOU BLEU.

3 – PRÉVENTION, ACCOMPAGNEMENT ET LUTTE CONTRE L’EXCLUSION :

Il collabore également avec des associations luttant contre l’exclusion telles que notamment :

  • MISSION LOCALE DU SEGRÉEN,
  • SAINT VINCENT DE PAUL,
  • L’ARBRE VERT,
  • AIDES (Association des Demandeurs d’Emploi du Segréen),
  • ASDIES (Association Segréenne d’Insertion Économique et Sociale),
  • ENVOL,
  • FRANCE HORIZON.

4 – RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS

Avant leur transmission aux autorités décisionnelles compétentes, il participe à l’instruction des dossiers :

  • demande de Protection Universelle Maladie (PUMA),
  • demande d’Aide Sociale Légale (prise en charge des frais d’aide ménagère, d’hébergement en EHPAD, …),
  • demande de Carte d’Invalidité, d’Allocation Adulte Handicapé (AAH), de Reconnaissance en qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) auprès de la Maison Départementale de l’Autonomie (MDA),
  • demande d’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA),
  • demande de Revenu de Solidarité Active pour les personnes seules (RSA).

5 – REGISTRE NOMINATIF COMMUNAL

Au travers de ses articles L.113-1, L.116-3, L.121-6-1 et R.121-2 à R.121-11, le Code de l’Action Sociale et des Familles détermine les modalités de recueil, de transmission et d’utilisation des données nominatives relatives aux personnes âgées et aux personnes handicapées bénéficiaires du plan d’alerte et d’urgence départemental en cas de risques exceptionnels (canicule et grand froid).

Il a ainsi été confié aux Communes le soin d’identifier, avec leur accord, les personnes âgées (65 ans et plus, dès 60 ans pour les personnes reconnues inaptes au travail) et handicapées, isolées, vivant à leur domicile. Celles qui souhaitent bénéficier d’une aide, en cas de déclenchement du plan d’alerte et d’urgence départemental pour risques exceptionnels, peuvent se faire inscrire sur un registre nominatif.

Registre communal des personnes recensées dans le cadre des plans Canicule et Grand Froid :

Les personnes concernées par ce dispositif sont inscrites sur le Registre Nominatif Communal :

  • soit à leur demande,
  • soit à la demande d’un membre de leur famille,
  • soit à la demande de leur représentant légal,
  • soit à la demande de quelqu’un de leur entourage,
  • soit par un voisin ayant connaissance d’une situation d’isolement.

Suite à ce signalement, un contact est pris par un professionnel de la Commune pour une visite à domicile et/ou pour une éventuelle inscription sur le registre.
Ce registre est confidentiel, et ne pourra être utilisé qu’en période d’alerte par les services municipaux ou les services de l’État.

Plan Canicule :

En cas d’alerte déclarée de niveau 2, les personnes inscrites peuvent être contactées par un professionnel ou un bénévole, ou recevoir à leur domicile toutes informations ou conseils utiles (exemple : mesures préventives destinées aux personnes âgées en cas de forte chaleur).
Dans l’hypothèse où le niveau 3 de l’alerte est déclenché, une visite au domicile est systématiquement organisée avec un professionnel ou un bénévole pour évaluer les besoins dans ces circonstances exceptionnelles.

Plan Grand Froid :

A partir du déclenchement du niveau de mobilisation « temps froid » et si aucun service à domicile n’intervient (critère n° 1 de vulnérabilité), les personnes inscrites peuvent être contactées par les services communaux et si nécessaire une visite à domicile pourra être organisée.