Nouvel arrêté préfectoral – port du masque obligatoire

Le préfet de Maine-et-Loire vient d’établir un nouvel Arrêté préfectoral n° SIDPC 2021-126 fixant les modalités du port du masque dans le département de Maine-et-Loir.

Article 1er
À compter du 01 décembre 2021 minuit et jusqu’au 31 janvier 2022 inclus, le port du masque en intérieur est obligatoire en complément du passe sanitaire pour les personnes de onze ans et plus dans les établissements recevant du public selon les dispositions fixées par le décret modifié n° 2021-699 du 1er juin 2021 susvisé.

Article 2
Le port du masque en extérieur est obligatoire pour les personnes de onze ans et plus dans les espaces publics caractérisés par une forte concentration de personnes, dès lors que la distanciation physique ne peut être respectée, dans les lieux et/ou activités identifiées ci-dessous:
– manifestations, spectacles de rue, animations, fêtes foraines, foires, feux d’artifices … ;
• marchés, ventes au déballage, brocantes, vide-greniers;
• files d’attente (commerces, concerts, cinémas, établissements sportifs);
• abords des gares, gares routières, et dans les stations de bus et tram ;
• abords des lieux de culte au moment des cérémonies et offices;
• abords des établissements scolaires et périscolaires aux heures d’entrée et de sortie.

Article 3
Le port du masque est également obligatoire dans le centre-ville d’Angers, Cholet, Saumur et Segré selon les périmètres délimités sur la carte ci-dessous ainsi que dans les rues piétonnes et espaces piétons de l’ensemble des communes du département.

Article 4
L’obligation de port du masque en extérieur prévue au présent arrêté ne s’applique pas :
• aux parcs, plages, bords de rivières et grands espaces naturels;
• à toute personne pratiquant une activité sportive;
• aux conducteurs circulant en· deux-roues motorisés et portant un casque avec visière baissée .

Article 5
L’obligation du port du masque prévue au présent arrêté ne s’applique pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires, définies en annexe 1 du décret du 1er juin 2021 susvisé, de nature à prévenir la propagation du virus.