Aménagement de la voie verte sur l’ancienne voie ferrée de Segré-Pouancé Ouverture au public le 11 juillet 2020

Le projet

En réponse à l’enthousiasme des populations pour les loisirs de nature et dans le cadre d’un respect de l’environnement, des voies vertes (définies comme des liaisons interdites aux véhicules motorisés) sont aménagées sur tout le territoire. Ces voies répondent aux enjeux du développement durable par le biais de la sensibilisation à la nature, des bénéfices du tourisme et de la création de liens sociaux par les activités proposées au sein de celles-ci. Elles sont propices à l’accueil de tout public, à un rythme sportif comme à la flânerie. De plus, depuis quelques années, on reconnaît un réel intérêt aux friches ferroviaires pour leur histoire, leur aspect et leur foncier. C’est pourquoi, ces lignes désaffectées sont un lieu idéal pour développer les voies vertes.
Le territoire possède un potentiel touristique intéressant, mais « sous exploité » notamment sur les déplacements doux. En s’inscrivant dans la dynamique du Pays Segréen, la Communauté de Communes veut soutenir les activités touristiques et de loisirs, dans le but de développer l’attractivité du territoire et conforter certaines activités économiques locales.

Description
Ce projet a une portion de 33 kilomètres répartis entre la ville de Segré-en-Anjou Bleu et la commune d’Ombrée d’Anjou, limite du département de la Loire-Atlantique en direction de Châteaubriant, de façon à poursuivre la création d’une seule voie verte sur l’ensemble de cette section. À long terme, cette voie pourra rejoindre l’itinéraire cyclable du grand ouest : la Vélo Francette. L’objectif de ce projet est de rendre ce site abandonné vivant, tout en conservant un caractère original.
La mise en place de cette voie verte s’est faite en concertation avec les riverains pour répondre à leurs attentes, mais aussi avec les agriculteurs, les chasseurs, etc… qui sont également concernés par ce nouvel aménagement.

La voie verte, c’est :
6 shunts, ou déviations-contournements,
25 traversées de voies communales ou départementales au droit des « anciens » passages à niveau…
Deux communes nouvelles et une commune historique traversées…
Un coût global d’aménagement des 3 tronçons (Segré-Chemazé, viaduc, Segré-Pouancé) de 3 922 376 € HT

Jusqu’au 10 juillet, la Voie verte est encore en chantier  : même si un début de dépose des grilles de chantier a débuté, les panneaux « chantier interdit au public » sont toujours fixés sur le mobilier bois, à chaque PN.

Les continuités en vue

Une liaison douce est en cours d’étude, il s’agit de l’aménagement du chemin de halage au bord de l’Oudon, afin de relier Segré et le Lion d’Angers, et proposer ainsi une « boucle » de l’ordre de 60 km Segré – Le Lion d’Angers – Château-Gontier.
Il y a, également, des échanges entre les offices de Tourisme pour communiquer sur une liaison entre l’Anjou et la Bretagne.

Objectifs et impacts

OBJECTIFS
C’est un projet structurant pour notre territoire. Un tracé de 33 kilomètres avec des boucles transversales et perpendiculaires existantes ou à réhabiliter permettant de relier, par des chemins de randonnées, d’autres villages plus éloignés. La véloroute voie verte permettra des déplacements « doux» sur le territoire, ce qui atténuera peut-être le trafic routier. La véloroute voie verte est aussi une façon de « diversifier l’offre touristique ».
Les utilisateurs potentiels de cette voie multi-randonnée sont des piétons, des cyclistes, des personnes à mobilité réduite, voire des cavaliers. Ces cavaliers seraient, notamment, amenés à emprunter la voie verte depuis les centres équestres identifiés sur le parcours.
Sport, loisir, découverte de la faune, de la flore, du patrimoine, la voie verte a été pensée pour être utilisée sous différentes formes par les autochtones comme par les touristes, avec une intégration paysagère respectueuse du cadre, qu’il soit rural ou urbain.
Ce projet répond ainsi, sur le plan technique, aux critères nationaux des voies vertes, à savoir :

  • – Etre sécurisés
    – Etre jalonnés
    – Etre accessible à la plus large gamme possible de vélos (VTC, vélos de ville, …)

Cette action a été, naturellement, articulée avec les autres opérations et projets touristiques communaux et communautaires (ex : location de vélos à assistance électrique) et avec la politique touristique du Pays.

IMPACTS ATTENDUS DU PROJET
Sur l’environnement :
Ce projet permet ainsi le développement d’une nouvelle liaison douce.
Il s’agit, également, d’une opportunité de développement d’un tourisme s’inscrivant dans le cadre d’un développement durable des territoires, avec le respect et la préservation de l’environnement, ainsi que le mode de déplacement non polluant.
Cette opération est une possibilité de « requalification » de l’environnement avec, par exemple, le traitement de certaines zones actuellement peu ou pas mises en valeur ou dégradées.
Autres impacts attendus :
– Favoriser le lien social, la rencontre, l’échange avec les habitants
– Contribuer à la revitalisation des zones rurales par les bénéfices apportés par cette nouvelle forme de tourisme vert
– Découvrir le patrimoine naturel
– Promouvoir le patrimoine commun parfois sous-utilisé ou même en friche
– Etre support d’activités éducatives, d’actions de découverte du milieu.
– Etre support de pratique de loisirs mais aussi de déplacements utilitaires avec un impact positif sur l’environnement au quotidien

Les travaux

Ce tronçon a été réalisé dans la même ambiance d’aménagement de la voie verte située entre Segré et Chemazé.
Anjou Bleu Communauté a missionné un maître d’œuvre pour la coordination des travaux : La société ETUDIS AMENAGEMENT située à BOUGUENAIS (44)
LOT 1 : Voirie et réseaux divers – Groupement d’entreprises CHAZE TP et HERVE TP

Début des travaux fin janvier, avec réalisation de travaux lourds de broyage, débroussaillage, passage de lamier, élagage et suppression de souches d’arbres,
•Réalisation de travaux importants de terrassement aux anciennes gares de Pouancé et de Noyant-la-Gravoyère.
• Réalisation de travaux spécifiques : busage, curage, drainage pour l’écoulement d’eaux pluviales

• Réalisation d’aménagements au sol, au droit de chaque PN (passage à niveau), avec travaux de bordures et d’enrobé, afin de « bien marquer » les abords des traversées et recevoir le marquage au sol STOP.
• 83.000 m² de sable sur 7 cm d’épaisseur…
• Réalisation de travaux de terrassement et de voirie (bicouche et enrobé) sur les 6 shunts
(contournements de certains tronçons liés à la présence de la 2×2 voies)

LOT 2 : Équipements divers – Entreprise HERVE TP

• 5 ouvriers par jour en pointe, pour chacune des deux entreprises
• Pose de 51 barrières pivotantes de 4m pour accès véhicules de secours et d’entretien
• Pose de 10 bancs et de 3 tables de pique-nique, avec lames de plastique recyclé,
• Pose 5 poteaux avec anneaux, pour arrêtés équestres.
• Pose de 10 bornes à vélos.
• Pose de deux bornes de comptage.
• 1000ml de clôtures à 1.43m de hauteur afin de sécuriser certaines portions
• 4 voire 6 ouvriers fin juin, pour poser tout le mobilier.

Lot 3 : signalétique – Entreprise ESVIA

Pose des panneaux de signalisation verticale, réalisation du marquage au sol. Il restera à poser la signalétique directionnelle.

LOT 4 : Ouvrages d’art – Entreprise CENTRE BOULARD-COLAS

• Ouvrages d’art : deux ont été rénovés, un est encore à entretenir à l’étang de Saint Aubin de Pouancé.
Deux chantiers importants de rénovation des ouvrages d’art près de l’ancienne Gare de Pouancé et près du cimetière à Sainte-Gemmes-d’Andigné ont été réalisés (étanchéité après des prestations de défrichage, rejointement de maçonnerie…).
• 100 m de garde-corps à poser le long de la voie, afin de sécuriser les ouvrages d’art hydrauliques.
Dans l’attente de la pose de garde-corps métalliques des barrières de voirie seront posés afin de les sécuriser.
• Une passerelle neuve de 30 m de long sera posée à l’automne 2020, au-dessus de la Verzée. En attendant, une déviation provisoire sera mise en place par le bourg de Sainte-Gemmes-d’Andigné entre l’Hommelais, puis par la nouvelle passerelle près des ateliers municipaux pour rejoindre la rue du Pont de la Verzée (près de la salle des Milles Clubs). Ces 400 m de voie verte ouvriront par la suite.

L’engazonnement des abords de la voie verte, sera réalisé, en septembre, par chantier mobile et méthode d’hydroseeding.

Plusieurs maitres d’ouvrages… à Segré :
Le département de Maine-et-Loire, qui s’est chargé de rénover le pont de la Petite Salaie, direction Marans, à proximité de la jardinerie Gamm Vert : les travaux se sont terminés le 26 juin 2020, il restera, dans l’été à effectuer le changement des garde-corps.
La commune de Segré-en-Anjou Bleu, avec la réalisation d’un plateau surélevé rue David d’Angers, afin de sécuriser le passage entre les deux voies vertes.
ALTER, en charge de l’aménagement de la ZAC de l’ancienne Gare de Segré, avec de part et d’autre du pôle santé, deux tronçons dont un éclairé entre la rue David d’Angers et le pont de la rue de la Petite Vitesse, avec des travaux qui se termineront également début juillet.
Ces travaux ont été perturbés par la COVID 19 (arrêt de chantier, reprise en avril, problème d’approvisionnement de matériaux) engendrant quelques retards surtout sur un chantier de plus de 30 km, avec une conséquence principale : la pose de la passerelle après l’été.

Le calendrier

Entre les conditions pluvieuses de début d’année, puis de juin, ajoutées à l’arrêt dû à la COVID-19, la livraison de la voie sera effective à 99 %, il restera 400 m à Sainte-Gemmes-d’Andigné.