59 rue Lamartine : déconstruction en 2019

Le 1er février 2019, suite au constat d’aggravations conséquentes des fissures sur l’immeuble situé au 59 rue Lamartine, un arrêté de mise en place d’un périmètre de sécurité avait été pris par la commune. La circulation routière était interdite sur une partie de la rue Lamartine. Une famille vivant dans une maison proche de cet immeuble avait dû être relogée.

Dès le 6 février 2019, une visite par un bureau d’étude spécialisé avait confirmé le risque imminent d’effondrement et l’interdiction de pénétrer à l’intérieur de l’immeuble.

2 solutions sont envisagées :

  • Démolition sans désamiantage préalable de l’immeuble : l’ensemble des déchets sera considéré amianté et ils seront traités (coût de traitement des déchets très élevé)
  • Déconstruction avec sécurisation, étude amiante et tri sélectif des matériaux afin de réduire les coûts.

La commune a décidé d’opter pour la 2e solution

Selon les préconisations du bureau d’étude, le bâtiment a été mis en sécurité entre le 4 et le 12 mars 2019 avec :

  • Etaiement des ouvertures
  • Pompage de l’eau dans la cave
  • 2 ceinturages sur la moitié de l’immeuble
  • Pose de compléments de tirants

Cette mise en sécurité est terminée aujourd’hui, la rue Lamartine est ré-ouverte à la circulation routière.

La famille habitant la maison la plus proche a réintégré son logement.

Le calendrier prévisionnel est le suivant :

  1. Un diagnostic amiante avant déconstruction sera réalisé pour un tri sélectif des déchets
  2. Un permis de démolir sera déposé
  3. Un appel d’offres sera lancé pour confier le travail de désamiantage et la déconstruction de l’immeuble.
  4. Une demande d’aide sera déposée auprès de l’Agence National de l’Habitat (ANAH). L’aide octroyée peut atteindre 70 % du montant des travaux.

Un budget de 400 000 € a été proposé au conseil municipal du jeudi 14 mars 2019.
Les travaux de désamiantage et de déconstruction seront réalisés au cours du 2e semestre de l’année 2019.